Archives de catégorie : Actualités

Regroupe les derniers articles parus dans ce site

Coup d’arrêt pour le parc éolien de Bel Coster

Le parc des crêtes du Jura vaudois, essuie un revers devant le Tribunal fédéral. Celui-ci annule le plan partiel d’affectation intercommunal et exige que des études complémentaires soient réalisées concernant l’impact sur l’environnement.

Dans un arrêt publié mercredi 20 mars, le Tribunal fédéral admet les recours des associations ainsi que la commune de Jougne (France voisine). Le PPA adopté en 2018 par les communes de L’Abergement, Ballaigues et Lignerolles est annulé.

En 2022, le Tribunal cantonal estimait que certaines investigations complémentaires sur la protection des oiseaux et des eaux pourraient être réalisées lors de la procédure de permis de construire. C’est précisément sur ce point que les opposants ont remporté leur cause. Le TF a estimé que ces études pourraient potentiellement remettre en question l’emplacement ou le nombre des éoliennes, touchant ainsi le volume d’électricité. Ces modifications pourraient par conséquent influencer la pesée des intérêts en présence.

Les résultats des investigations demandées détermineront si le projet est simplement retardé ou s’il est totalement remis en question.

D’après ats / 20 mars 2024

Le référendum a abouti – On vote le 9 juin !

En automne 2023, Paysage Libre Suisse (PLCH) avec ses associations cantonales et locales, et le soutien de Helvetia Nostra, avaient lancé un référendum fédéral qui demandait une révision de la loi sur l’énergie, loi qui avait été adoptée en septembre 2023 par le Conseil National.

Le nombre de signatures requis a été largement atteint. Cette réussite est le résultat de l’engagement, entre autres, des membres individuels des associations.

Le 9 juin prochain, il faudra voter NON

Mercredi 17 avril à 20h00, AG de QUE DU VENT !

Nous vous convions à l’Assemblée générale annuelle 2024 de l’Association QUE DU VENT ! qui aura lieu à la Salle de la Châtelaine de Corcelles-le-Jorat (perpendiculaire à l’église).

Convocation et l’Ordre du Jour du 17 avril 2024

Procès-Verbal du 26 avril 2023

Le comité remercie les membres qui ont déjà réglé leur cotisation pour 2023 et toutes et ceux qui le feront prochainement (50.— individuel et 75.— pour un couple) IBAN CH07 8080 8006 8518 3020 3

EolJorat Sud – L’opposition au permis de construire, c’est maintenant !

Annoncée depuis si longtemps, l’heure est venue de la mise à l’enquête du permis de construire des gigantesques éoliennes de la commune de Lausanne.

Nous avons jusqu’au 11 juillet pour agir.

Il faut y opposer le plus d’arguments possible. Toutes les infos utiles sont mises à jour sur le site Eoleresponsable, et plus particulièrement grâce à la présentation du 13 juin.

Le dossier du projet se trouve sur le site de la ville, d’où on peut le télécharger. Pour sa part, Eolresponsable a publié une liste des impacts par éolienne.

Alarmez vos connaissances habitant Lausanne, ou celles qui utilisent la route de Berne !

C’est notre combat, car il n’y aura pas de parc EolJorat Nord, tant qu’EolJorat Sud ne sera pas abouti.

Comme on peut le lire dans la presse, le conseil communal de Corcelles-le-Jorat a demandé à sa Municipalité d’y faire opposition, à l’instar de Froideville. Et par extension de se retirer d’EolJorat Nord !

Deux initiatives décisives

Faire interdire l’implantation de parcs éoliens dans les forêts – lieu qui, pour la Confédération, semble devenir la zone providentielle lui permettant d’installer le colossal nombre de turbines annoncé à l’horizon 2050. Télécharger la liste à signer et faire signer

Redonner la voix aux citoyens des communes – souveraineté perdue récemment suite à plusieurs lois adoptées par les chambres fédérales qui suppriment tous les droits. Télécharger la liste à signer et faire signer

Une feuille contenant les deux initiatives a également été publiée. Télécharger

Le comité de QUE DU VENT vous fournit volontiers d’autres feuilles de signatures pour les 2  Initiatives, que vous pouvez aussi télécharger sur le site plch.ch.

.

Des 12 EOLIENNES GEANTES du parc EolJorat, les 8 de Lausanne seront mises à l’enquête tout soudain.

Le jeudi 30 juin 2022 à 20h00, une séance d’information a rassemblé plus de 130 personnes à Froideville, un succès !

Vous serez tenu.e.s informé.e.s du calendrier et de la procédure vous permettant de faire opposition à une, plusieurs ou toutes les éoliennes d’EolJorat Sud. Tout se trouvera en temps utile sur le lien https://www.eoleresponsable.ch.

Dès la mise à l’enquête, les citoyens auront 30 jours pour faire opposition.

Prévenez vos connaissances habitant Lausanne !

Bilan annuel pathétique

En 2021, Le parc du col du Nufenen, n’a atteint qu’une efficacité de 7.1% en 2021 (622 heures sur les 8760 heures que compte une année). Le parc éolien du Gothard, tout récent, n’a guère fait mieux, avec 10.5% de rendement. Ensemble, les deux parcs éoliens ont produit 16.5 GWh, soit un ridicule 0.03% de la consommation d’électricité suisse.

Depuis plus d’un an maintenant, cinq grandes éoliennes tournent sur le col du Gotthard, un site historique et d’importance internationale, c’est en vain qu’elles brassent de l’air. Pire encore, les quatre turbines du col de Nufenen n’ont fourni qu’un dix-millième des besoins en électricité de la Suisse. En 2016, Doris Leuthard l’avait érigé au rang de symbole de la transition énergétique. Aujourd’hui, les exploitants accumulent les pertes.

Mais grâce à nous autres consommateurs/contribuables, les exploitants des neuf éoliennes peuvent dormir tranquilles, ils reçoivent un total d’environ 70 millions de francs de rétribution à prix coûtant du courant injecté sur 20 ans.

Le Jura ne fait guère mieux avec les trois grands parcs éoliens du Peuchapatte, Mont Crosin et de St-Brais, qui ont tout de même atteint un rendement de 22,8%. Mais ont coûté aux consommateurs d’électricité quelque 20 millions de francs rien que l’année dernière.

Les seules éoliennes qui ont fourni des chiffres de production vraiment raisonnables en Suisse sont les trois turbines du coude du Rhône près de Martigny. Elles ont fourni à elles seules presque autant que les neuf turbines du Gothard et du col du Nufenen. Le rendement était de 25,7%. Ce bilan factuel montre à quel point la Suisse ne bénéficie pas de vents suffisants pour un approvisionnement sûr. Cet immense sacrifice en termes de qualité de vie et du paysage n’en vaut définitivement pas la peine.

Ouvrage de référence à ne pas manquer

Michel Bühler nous offre la chronologie de son combat contre le parc de Ste-Croix. Avec sa dernière parution Les Maîtres du vent le chansonnier et romancier bien connu nous permet de relever point par point tout ce à quoi il faut faire attention lorsqu’un parc éolien se projette à l’horizon. En ce sens, ses quelques 130 pages ont une fonction quasi pédagogique.

Malgré l’issue malheureuse de son combat, là où il aurait pu hurler avec les loups et salir ses adversaires, Bühler se montre au contraire étonnement factuel et pragmatique. Un tour de force qu’il relève non sans un certain humour. Respectueux des personnes, il se montre intraitable envers le système, comme lorsqu’il achève un chapitre particulièrement douloureux avec un : « amusant, non ? »

https://www.campiche.ch/pages/campoche_oeuvres/Maitres_du_vent.html?fbclid=IwAR3nvSpQzxJ-tBbILdXHiPf2Wd2TYSwseJjBH3g_KMqp6DPPk93Yy-1lr80

Un gigantesque sacrifice demandé… pour combien de ménages ?

Les promoteurs de l’industrie éolienne tentent de nous amadouer par des chiffres fallacieux. Ce seraient 8’100 ménages qui seraient « couverts » par Eoljorat Nord. Pour obtenir cette quantité astronomique, ils se basent sur une production très optimiste, et la plus basse consommation possible des ménages, qu’ils trouvent dans les données de l’OFEN. Or, il suffit de lire la définition très restrictive que cet Office prend en compte pour voir la supercherie.

Mais comment définir objectivement les besoins effectifs d’un ménage ? En partant du principe que chaque habitant ne vit que très partiellement à son domicile, mais se déplace, travaille et acquiert des biens et des services.

1) Divisons la consommation électrique totale du pays (60 TWh pour 2020) par le nombre d’habitants (8,64 millions fin 2020).

2) Considérons qu’un ménage est composé de 2,25 personnes, soit 3,84 millions de ménages. Résultat : Une consommation effective de 15’600 kWh par ménage en 2020.

Bon an mal an, le parc Eoljorat Nord friserait la limite minimale pour le considérer d’« intérêt national », soit 20 GWh/an. Il en ressort que seuls les besoins totaux de 1’280 ménages seraient couverts – et ce, par intermittence – par la production du parc EolJorat Nord. Sur un territoire en comptant 2’293.

Constat apocalyptique : La seule viabilité de ce projet consisterait à dédoubler (selon la consommation 2020) voire tripler (les besoins futurs étant par définition en progression) le parc EolJorat Nord dans un bref avenir ! Et quid des communes avoisinantes ?